Richard Coeur de Lion > Richard Coeur de Lion > Aperçu de la vie de Richard Cœur de Lion

Le personnage :

 Richard Coeur de Lion, personnage célèbre de son époque, régna sur l’Angleterre de 1189 à 1199. Héritier de la famille des Plantagenêt par son père Henri II roi d’Angleterre d’une part et des ducs d’Aquitaine par sa mère Aliénor d’Aquitaine d’autre part, Richard fut l’un des puissants de sons époque. Il domina l’Angleterre et plusieurs fiefs sur le continent, la Normandie, l’Anjou, la Bretagne et l’Aquitaine. Cette dernière était un grand duché englobant le Limousin.

Querelles familiales :

 Richard devint d’abord duc d’Aquitaine, alors qu’il n’était pas destiné à monter sur le trône. Avant son règne, il n’eut cesse de se battre contre les seigneurs rebelles d’Aquitaine qui supportaient mal l’autorité des Plantagenêt, et également contre son père et ses frères, Henri, Geoffroy et Jean. Ces interminables querelles l’amenèrent même à s’allier par moment avec le roi de France.

L’adversaire :

 Le roi de France, l’ennemi traditionnel des rois d’Angleterre, était Philippe II dit « Auguste ». Il monta sur le trône en 1180 et chercha à récupérer les fiefs français tombés sous la coupe des rois d’Angleterre. Il s’attaqua au domaine féodal Plantagenêt et devint ainsi le plus implacable des adversaires de Richard Coeur de Lion.

Le guerrier :

 Le règne de Richard débuta avec la troisième croisade. Reconquérir Jérusalem tombée aux mains des musulmans commandés par Saladin était un défi pour les rois chrétiens d’Angleterre et de France rejoints par Frédéric Barberousse l’Empereur germanique ; ce dernier se noya sur le chemin en Turquie actuelle. Philippe Auguste rentra en France après la prise d’Antioche. Richard Ier d’Angleterre se retrouva seul avec ses armées en Terre Sainte. Il combattit les forces de Saladin et remporta de brillantes victoires, dont celle d’Arsouf en 1191.

Le prisonnier :

 Sur le chemin du retour, il fut arrêté et emprisonné par le duc Léopold d’Autriche pour être livré à l’empereur qui demanda en échange de sa libération une très lourde rançon. Sa mère Aliénor d’Aquitaine, qui assurait la régence, organisa le paiement en prélevant de lourds impôts. Pendant ce temps, Philippe Auguste tenta de recouvrer la suzeraineté de plusieurs fiefs Plantagenêt, notamment en Aquitaine, en ralliant à sa cause le vicomte de Limoges. Il s’allia également avec le frère de Richard, Jean Sans Terre, qui tenta d’usurper le trône d’Angleterre.  Richard Coeur de Lion libéré, revint sur ses terres et parvint par une  série d’affrontements violents, à repousser les velléités du roi de France.